Artaica.com » La maison » Panneaux solaires sur le toit ou kit d’autoconsommation ? Des choix bien différents

Panneaux solaires sur le toit ou kit d’autoconsommation ? Des choix bien différents

L’énergie solaire est sans doute l’avenir de notre consommation énergétique, elle est aussi de plus en plus performante, moins couteuse et de plus en plus répandue, sur les toits mais pas seulement. Dans ce contexte de nombreuses solutions permettant de générer son électricité grâce au soleil sont proposées et même parfois subventionnées. De quoi faire des économies lorsque l’on doit payer sa facture et participer à la réduction de la dépendance aux énergies fossiles. Que de bonnes choses donc, mais encore faut-il choisir une solution de production d’énergie solaire.

Alors que l’on trouvait jusqu’alors surtout des solutions de grande ampleur consistant à installer des panneaux solaires sur le toit de sa maison, d’autres solutions arrivent sur le marché : les kits solaires à utiliser en autoconsommation.

kit panneau solaire beem sunology ou panneaux sur le toit

Alors quelle différence, que faut-il privilégier ? En pratique ces deux solutions solaires sont complémentaires en terme de clients et d’usage.

Le kit solaire en autoconsommation

Les kits solaires sont des petits systèmes à faible coût composés d’un panneau solaire (ou plus), d’un onduleur et d’une prise pour se brancher à la maison ou d’une batterie. S’ils peuvent être Installés sur un toit, ce système solaire destiné à produire de l’électricité est avant tout une solution d’appoint. Le premier usage, classique dans les bateaux et camping-car consiste à utiliser les rayons solaires la journée pour recharger une batterie. Ces kits bien spécifiques vendus dans le commerce et sur Internet incluent une batterie spécifiquement dimensionnée afin que ces kits d’autoconsommation puissent à la fois produire et stocker de l’électricité.

Mais depuis quelques années, on voit arriver des solutions de kits solaires « plug and play » avec un panneau en général, pouvant être associés à d’autres si besoin, destinés aux particuliers qui ne sont pas forcément éloignés de toute source électrique. Il s’agit d’un nouveau modèle de système de production d’électricité qui ne vise pas à offrir l’autonomie à une maison, mais à alléger sa facture d’électricité ! Le principe est le suivant : l’électricité produite pendant les périodes d’ensoleillement est redirigée via une simple prise de courant, vers le réseau domestique de la maison ou de l’appartement. Ceci se fait avec un simple branchement, après avoir installé le kit solaire (panneau + onduleur + prise 220V), une opération en général très simple, beaucoup plus que l’installation de panneaux solaires sur un toit. Cette solution est dite en auto-consommation car si elle permet aux particuliers et aux ménages de produire leur propre électricité, celle-ci est utilisée directement dans le réseau local, si il y a du surplus, celui-ci est ré-injecté dans le réseau d’EDF, mais pas revendu. Du coup, le kit solaire en Auto consommation est beaucoup moins couteux que les kits visant l’autonomie loin de tout réseau, puisque la batterie n’est pas inclue dans le pack solaire. En effet, rappelons-le : l’électricité produite via un kit en autoconsommation grâce au soleil est utilisée pour alimenter le bâtiment (VMC, lumière, appareils en veille) ou pour être consommée par un appareil domestique (lave vaisselle, four, etc..).

A lire aussi :   Robot laveur de vitre : quels sont les atouts de cet outil de lavage ?

Sur ces kits sont en général greffé une application mobile sur smartphone reliée en WiFi afin de surveiller la production électrique. On peut alors éventuellement modifier l’angle d’inclinaison du panneau en fonction de la saison (plus à plat en été, plus incliné en hiver) afin de suivre le soleil, et ainsi voir les économies réalisées puisque l’électricité réinjectée dans le réseau est utilisée en lieu et place de celle fournie par EDF.

Le prix de ces kits solaires pas chers est en général de moins de 1000 euros pour une panneau de 300 à 400 W. Ils peuvent couvrir le talon de consommation de la maison soit 10% à 15% de la facture. L’amortissement se fait sur une dizaine d’année mais dépend aussi de la variation du prix de l’électricité sur le marché, sachant qu’il a tendance à augmenter d’année en année.

Panneau solaire en toiture

On en voit de plus en plus sur les toits de maisons particulières, sur les ombrières de parkings ou sur les bâtiments. Les panneaux solaires installés en toiture sont une solution plus conséquente et plus puissante que les kits précédents. En effet, Le panneau solaire là encore recueille l’énergie du soleil et la transforme en électricité avec un rendement d’environ 20% et est ensuite au choix utilisé pour alimenter la maison et/ou revendre à EDF à un tarif convenu à l’avance. Si l’on retrouve les même composants que le kit solaire de jardin, cette solution est plus lourde, plus chère et plus puissante. Elle doit pour pouvoir faire de la revente être à la fois de grande taille (souvent 6 à 10 panneaux) et installée par un professionnel. Ce n’est qu’à cette condition que l’électricité solaire produite peut être rachetée par EDF.

A lire aussi :   EDF Perpignan : comment bénéficier de la prime énergétique ?

On l’a compris : plus grand, plus puissant et installé par un professionnel, cela signifie que l’on a ici des solutions qui se chiffrent plusieurs dizaines de milliers d’euros, mais qui peuvent couvrir toute sa consommation et même rapporter de l’argent une fois l’investissement initial amorti. Il faut prévoir en général entre dix et quinze ans pour rentrer dans ses frais.

Kit solaire au jardin ou panneau solaire sur le toit ?

On l’a vu, on a ici deux solutions similaires sur le fonctionnement et sur les modules (panneau solaire + onduleur) mais pas sur l’échelle.

Le kit panneau solaire est flexible, mobile et facile à installer. Il peut même être mis en place en étant locataire. Ces kits sont moins chers qu’un système solaire classique et ils peuvent être utilisés pendant une longue période également. A l’inverse, ils ne peuvent pas permettre de revendre de l’électricité et produisent bien moins qu’une installation de plusieurs panneaux en toiture.

Le choix d’une solution parmi ces deux types d’équipements solaires dépendra donc du budget à y consacrer, de sa situation personnelle. Le kit pouvant être un bon moyen de tester le solaire et l’ensoleillement avant d’ensuite sauter le pas et passer à la version grand format. A chacun de choisir si il souhaite un apport immédiat en électricité via un petit système solaire dans le jardin, sur le balcon ou contre un mur, ou si le souhait est d’économiser sur ses factures d’électricité en installant un système plus grand.

A lire aussi :   EDF Bordeaux : un fournisseur digne de votre engagement ?

Quel kit solaire en auto consommation peut on acheter en France ?

Plusieurs fabricants de kits permettant de générer son électricité solaire sont présents sur le marché Français, parmi les plus connus on peut citer les marques et panneaux de : Ekwateur, Solarcoop, Supersola, pack Beem Energy, station Sunology Play, etc…

Conclusion

En espérant que cela vous aura donné envie de vous équiper et de participer à ce grand mouvement de production durable ! A vous de choisir de quelle manière vous allez économiser sur vos factures d’électricité et réduire votre empreinte carbone avec une production durable grâce à ce formidable soleil qui brille sur la France de nombreuses heures chaque jour ou presque, alors que les tarifs de l’électricité ne font qu’augmenter ! Pour ma part, ce sera un kit solaire pour débuter, d’où ce dossier !